Isolation des combles aménageables par l’intérieur

Il existe une façon d’obtenir une meilleure isolation en optant pour un renforcement de capacité pour le maintien de la charpente contre tous les risques de condensation, et en améliorant également l’étanchéité à l’air de cette dernière. De ce fait, la charpente peut respirer et ne risque pas d’être victime de l’humidité. La lame d’air est remplacée par un écran sous-toiture soit un Hautement Perméable à la Vapeur et le pare-vapeur par une « Vario Duplex » qui est une membrane climatique hydro-régulante. C’est cette dernière qui permet une bonne isolation contre l’humidité, c’est ce que l’on appelle « Vario Toiture ».

banniere nos realisationsLe principe de l’isolation intérieur

Ce dernier se base sur la pose d’un matériau isolant en deux couches. La première couche sera posée entre les chevrons et ne nécessite pas un pare-vapeur. La seconde couche, qui a besoin d’un pare-vapeur, sera placée sur des fourrures métalliques qui seront soutenues par des suspentes, qui seront collées sur les chevrons. Les plaques seront alors vissées sur ces fourrures. Le système Vario Toiture met alors en œuvre la pose d’un écran HPV tendu sur les chevrons avant de poser la couverture et son support.

La pose de l’isolant et des fourrures

Ici on utilise surtout deux isolants sans avoir recourt à un pare-vapeur :

– On met la première entre les chevrons en le poussant contre le HPV. Il faut que son épaisseur soit égale à la hauteur des chevrons. Il est également nécessaire d’avoir une marge de 1 cm lors de la découpe pour pouvoir bien caler le matériau isolant.

– La seconde couche sera placée directement sur les suspentes. Ces dernières doivent avoir été mises en œuvre bien avant et posées sur les chevrons. Il ne faut pas oublier de les aligner avec un cordeau.

– Il ne reste donc plus qu’à visser les bouts de suspentes qui dépassent et maintenir la seconde couche.

La pose de la membrane et les parements

La pose de ces derniers se fait en plusieurs étapes : – garnir le parement des fourrures par un adhésif spécial – dérouler la membrane sur la surface de l’isolant tout en suivant le sens de la pente du toit – laisser dépasser un petit bout afin d’avoir une bonne étanchéité à l’air – maintenir les lés avec une bande de double face qui sera posée entre les chevauchements – déposer un cordon de mastic sur le mur en appliquant la surface débordante de la membrane – fixer la membrane  déroulée – vérifier l’étanchéité – percer la membrane qui doit avoir une ouverture pour les gaines et les autres conduits – mettre des œillets adhésifs spéciaux (soit Passelec pour les gaines et Vario KB 3 pour les conduits) – poser les fourrures – visser les fourrures – recouper tous ceux qui débordent.


 Besoin de plus d’informations ? Faites appel à des professionnels de l’isolation !